Plateforme des réseaux de santé et des partenaires

Un réseau national d’acteurs des territoires au service de l’appui aux soins primaires et pour l’amélioration des parcours de santé

Accueil / Analyses / Stratégie Nationale de Santé et Projet de Loi de financement de la Sécurité (...)

Stratégie Nationale de Santé et Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale 2018

dimanche 1er octobre 2017

La stratégie nationale de santé doit être dévoilée en décembre, avec 4 grandes lignes annoncées dès septembre par la Ministre :

  1. mise en place d’une « politique globale, organisée et financée, de prévention et promotion de la santé, qui impliquera une forte mobilisation interministérielle et se concrétisera par l’intégration de la prévention et la promotion de la santé tout au long de la vie, dans tous les environnements et lieux de vie, et dans les divers secteurs d’activité de la santé et de la recherche. Une attention privilégiée sera accordée aux enfants et aux personnes âgées, pour agir dès le plus jeune âge et engager cette dynamique préventive dans le cadre du parcours de vie, et pour accorder aux difficiles problèmes de la dépendance l’importance qu’ils méritent. » ;
  1. réduction des inégalités territoriales de santé « en améliorant l’accessibilité de tous à des soins de premier et deuxième recours coordonnés, sûrs, et de qualité, sur tout le territoire. » ;
  1. innovation « pour porter les transformations nécessaires du système de santé, aussi bien numériques que technologiques et organisationnelles. » ;
  1. formation des professionnels du système de santé et prévention des risques psycho-sociaux au travail. Il a été précisé par la Ministre que cette stratégie « confirmera le souci de prendre en compte les besoins de chacun au sein de chaque territoire dans les choix de nos politiques de santé. » .
  1. la nouvelle orientation de l’État table sur un engagement à agir "dans la justice et l’équité", de prendre en compte les besoins individuels et territoriaux pour "coconstruire les solutions", et de mettre en œuvre une "simplification du système".

Ces actions passeront par l’expérimentation et l’évaluation plutôt qu’en légiférant, en s’appuyant et accompagnant les professionnels pour se libérer des cloisonnements institutionnels. Plusieurs populations seront considérées comme prioritaires :

  1. 1) personnes en situation de handicap, avec une priorité accordée à la précocité du diagnostic et de l’accompagnement du handicap de l’enfant ;
  1. 2) personnes âgées avec pour objectif "d’aider au maintien à domicile le plus longtemps possible" et une attention particulière accordée aux aidants ;
  1. 3) personnes présentant des troubles ou des maladies psychiatriques. La lutte contre les déserts médicaux est également une priorité, afin de lutter contre les inégalités d’offres territoriales.

La révision des lois de bioéthique sera associée lieu à des États Généraux dans les territoires pour une adoption de nouveaux textes d’ici la fin 2018.

Sur le plan technique, l’État confirme son choix de faire évoluer la Sécurité Sociale avec un PLFSS 2018 qui doit amener à l’évolution des rémunérations vers le forfait par parcours de santé et une révision de la tarification hospitalière.

L’organisation du système de santé est également visée, avec un focus sur la pertinence des soins et la coordination entre acteurs de santé.

  • Lire aussi sur Plateforme des réseaux de santé et des partenaires :
  • PLFSS et ONDAM en 2018 ( septembre 2017)
👍 Réalisé par Santé Solution