Plateforme des réseaux de santé et des partenaires

Un réseau national d’acteurs des territoires au service de l’appui aux soins primaires et pour l’amélioration des parcours de santé

Accueil / Partenaires / Au-delà des soins primaires, les acteurs s’expriment

Au-delà des soins primaires, les acteurs s’expriment

samedi 14 avril 2018

Spécialistes libéraux, praticiens hospitaliers, ou travailleurs sociaux exigent aujourd’hui d’être également considérés comme acteurs et bénéficiaires de l’appui aux professionnels de santé dans les territoires

Que ce soit au cours d’une rencontre avec Patrick GASSER (Président de l’Union Nationale des Médecins Spécialistes Confédérés - UMESPE-CSMF), ou d’échanges au sein des réseaux travaillant au plus près des services hospitaliers à orientation gériatrique pour appuyer la sortie d’hospitalisation, ou encore lors du compagnonnage quotidien avec les travailleurs sociaux des CCAS, une même doléance s’impose :

si le médecin traitant est bien le pivot de la coordination des parcours de santé de ses patients, les autres acteurs ont également besoin d’un appui lorsqu’ils sont confrontés à des situations complexes, et ils interviennent en parallèle et de façon significative à la prise en charge par le médecin traitant, s’identifiant eux aussi de façon motivée comme des acteurs clé des parcours.

Et pour eux, une construction d’un PPS sans concertation préalable et sans leur contribution, mais aussi sans une capacité des ressources d’appui à répondre à leurs besoins en territoires (outre celui de la formation trans-professionnelle ou du partage d’outils de coordination intersectorielle), le parcours de santé ne sera jamais « optimal ».

Les ressentis sont très divers lorsqu’il s’agit d’appliquer ce que stipule le texte du décret sur les PTA (article 74 de la loi LMSS) : de façon résumée, lorsque une sollicitation d’un dispositif d’appui émane d’un professionnel de santé qui n’est pas le médecin traitant, celui-ci doit être contacté d’emblée pour donner son accord à la mise en œuvre de l’appui.

Pour certains, il n’y a qu’un pas pour considérer que le médecin traitant décide de tout ; pour d’autres, il s’agit simplement de considérer le médecin traitant comme le pivot du parcours essentiellement orienté sur les soins ; pour d’autres encore, il s’agit d’une affaire d’individus et de postures : il n’est point question de dictat de la part du médecin traitant, il est question de repère et de référence pour le patient, en particulier lorsqu’il est suivi régulièrement pour une polypathologie, une maladie chronique, d’autant plus par une équipe de soins primaires dont sont parties prenantes pharmacien, infirmière, ou kinésithérapeute, ainsi que d’autres acteurs clés avec le médecin traitant, en proximité.

👍 Réalisé par Santé Solution