Plateforme des réseaux de santé et des partenaires

Un réseau national d’acteurs des territoires au service de l’appui aux soins primaires et pour l’amélioration des parcours de santé

Accueil / L’édito / L’appui aux soins primaires : quel objectif ?

L’appui aux soins primaires : quel objectif ?

mardi 26 septembre 2017

Dans le sillage du virage ambulatoire s’inscrit le développement de l’appui aux soins primaires sous une forme que tous souhaitent aboutie afin de faciliter les pratiques quotidiennes.

Avec la multiplicité des expérimentations (PAERPA, TSN, dans les régions avec les ARS) et au regard la dynamique d’URPS et d’équipes en pratique coordonnée qui se positionnent comme porteuses de CPTS, comment organiser l’appui tout en faisant preuve d’innovation ?

La question n’est pas celle du recyclage des réseaux de santé : elle est celle des collectifs d’acteurs, en gouvernance partagée, avec des objectifs de coopération sur le terrain, pragmatiques, répondant aux priorités territoriales. Comment réaliser cela simplement ?

L’heure n’est plus au modèle mais à la souplesse, ce que permet le texte de loi définissant les PTA et ce qu’incitent les retours d’expériences. L’une des clés en est le partage de vue entre représentants des soins primaires, établissements de soins, services du Département, et avec les ARS, régulatrices et financeurs.

Car au-delà de ses missions, l’enjeu d’une PTA semble bien se situer au niveau de la gouvernance et à l’échelle des CPTS : à qui reviendra la maîtrise de l’organisation, le bénéfice du financement d’une équipe, la reconnaissance de la valeur ajoutée d’un dispositif ? Tous les participants seront-ils d’accord quand aux modes opératoires. Cependant le véritable enjeu ce sont bien les missions !

L’heure n’est plus au constat de ce que les acteurs veulent produire, mais de ce qu’ils peuvent vraiment réaliser ensemble. Tirer des enseignements du passé sur les leviers et les freins pour y parvenir, c’est définir les points communs et différences entre les PTA et CPTS nées aujourd’hui des acteurs eux-même, mais aussi des tentatives d’hier (réseaux, CLIC, MAIA, CTA de PAERPA, PTA de TSN, …).

Pour mieux comprendre comment se lancer non plus dans les PTA de demain, mais bien vers la coopération pour les parcours, au sens propre du terme, le corollaire en est assurément l’organisation cohérente et simplifiée de l’appui aux soins primaires, assumée et mutuellement enrichissante.

N’effaçons pas tout, analysons tout, et tous ensemble.

Ressources intéressantes à lire ... :

👍 Réalisé par Santé Solution